A minima !

Bien triste fête de la musique, ni orchestre ni musiciens amateurs dans les rues ! Ceci du fait de la crise sanitaire qui a bouleversé cette édition !

Cependant, bars, cafés et restaurants étaient à peu près pleins, ce qui est à relever pour un dimanche soir, et certains diffusaient quelques morceaux !

En revanche, un concert de louange avait lieu à l’église Saint-Nizier, et une piste de danse rassemblant quelques dizaines de couples était improvisée place des Terreaux, mais toujours pas d’orchestre, du fait de l’interdiction des rassemblements, la musique était diffusée grâce à des synthétiseurs.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.