A la rescousse des commerces

Les manifestations des Gilets Jaunes qui se déroulent tous les samedis depuis presque trois mois dans la presqu’ile, ont un fort impact négatif sur les commerces de proximité dont certains ont perdu jusqu’à 70% de leur chiffre d’affaire à une période qui d’ordinaire est particulièrement chargée.

Ce qui est perdu est perdu

« Les commerçants ainsi que l’image du commerce de proximité sont très pénalisés, particulièrement dans les secteurs urbains, indique Denis Broliquier maire du 2e arrondissement, il faut que cela cesse pour que l’activité redémarre ». Mais encore faut-il trouver une issue au conflit !

Derrière ce mécontentement et les hordes de Gilets Jaunes qui défilent dans les rues provoquant souvent la panique, la survie des boutiques, donc des centaines d’emplois sont en jeu.

Face à cela, la région alertée par la CCI très inquiète de cette situation, a débloqué un plan massif de huit millions d’euros pour leur venir en aide et les soulager. Deux millions seront consacrés à financer les réparations, et six millions serviront à reconstituer les trésoreries de ceux ayant perdu au moins 20% de leur chiffre.

« Le gouvernement doit prendre la mesure de l’enjeu car il y a péril en la demeure » lance Laurent Wauquiez président du Conseil Régional le lundi 28 juin, tout en demandant solennellement à l’Etat de baisser les charges de ces entreprises dont certaines sont exsangues.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.